Mardi 12 août 2008.
 


L'émotion, un bien fait ou une psycho arme de destruction massive ?

 


L'émotion est la, elle m'entour, elle me submerge...
Parfois elle me porte, parfois elle m'étouffe....
Parfois, elle me trouble...
Parfois elle me trompe, allant jusqu'a me paralyser, ou bien réussi à me mettre en colère...
Parfois elle me parcoure comme un courrant électrique, hérisse mes poiles et me rempli de force et de satisfaction. 

 


Sur une montagne, je suis.
Le relief est irrégulier, les pentes sont diverses, à certains endroit montante, à d'autres descendante, quelquefois en pente douce, et d'autres fois abruptes...
Rocailleux et désert par ici, verdoyant et grouillant de vies par là, et figer par la neige par ici.
Le brouillard recouvre la montagne, et je n'y vois pas bien loin.
Je me décourage pas, je continu mon chemin, dans ce drôle d'univers, Tantôt paradisiaque, parfois cauchemardesque. J'avance, je stop, je marche, parfois je courre, je saute, et parfois je chute... J'ai chaud quand je courre, j'ai froid quand je stop, je me maintien quand je marche. J'ai peur quand je chute, je panique quand j'ai froid, je fatigue et sue quand j'ai chaud, je suis heureux quand je trouve un point d'eau et encor plus, quand je tombe sur de la nourriture.

Mon objectif ? Survivre toute en parcourrant cette montagne en long, en large et en travers.
Il me faut absolument cartographier tout ca, afin de ne plus me perdre, et surtout, que çà devienne moins dangereux et peut-être même un jour, que çà en devienne agréable.
Il me faut du temps, de la patience, du courage, de la persévérance, de la volonté, garder mes sens aux agais, et ne pas me laisser distraire par le froid, et les nombreux pièges et désagréments du voyage. Si je n'ai pas l'esprit claire, je finirai par me blesser, par tomber dans une crevasse, ou bien riper et me briser le coup contre une paroies, ou bien encor pire, mourir de froid pendant mon sommeil.
De toute façon, j'ai pas le choix, j'ai toujours été là, je ne peux rien y faire, mais par contre, je peux mieux connaître ce qui m'entour et qui sais, peut-être qu'un jour je connaîtrai cette montagne et ce qui l'habite comme ma poche, ce qui assurera ma sécurité et ma survie sans crainte du lendemain, et qui sais, avec de la chance, je trouverai de nombreuses choses ou endroits passionnants et fascinants. Je sais que j'y trouverai aussi la mort, la mienne ou celle des autres, c'est inévitable, toutes les bonnes choses ont une fin.
Plus le temps passe, plus j'en apprends sur la montagne, je suis émerveillé, mais aussi terrifié, combien de temps encor j'arriverai à survivre dans cette montagne si hostile à certains endroits ?
Mais le temps passe, passe, et les questions restent... Et la vie ? Ba la vie continue...

Mon expérience et ma compréhension du terrain s'améliore, mais il faut que je prenne garde à ne pas perdre la raison, on peux la perdre si facilement lorsque l'on est perdu seul, en pleine montagne brumeuse et dangereuse. De plus, l'isolement et les contraintes de la montagne peuvent facilement transformer un savant ou un chef d'état en sauvage, en animal, en statue de glace, ou encor, tout simplement en fou. Mais elle peut transformer monsieur tout le monde en force de la nature, si il parvient à surmonté les embûches, et si il acquière suffisamment d'expérience pour vivre en harmonie avec son mode de vie et son environnement. 


Pour toi le voyageur, qui comme moi parcoure la montagne, je te communique ce petit message:

Courage, tiens bon! Et quoi qu'il arrive, ne te laisse jamais abattre par le froid, le temps de la fin viendra bien assez vite. C'est une expérience, une expérience de vie, bonne ou mauvaise, peut-être des deux, ou peut-être autre chose, mais l'expérience mérite d'être poussée à son terme, il faudrait pas manquer la fin du filme, qui sais, certaines histoires se comprenne à la fin. Si ont stop avant le dénouement, on restera sur notre faim!



Amicalement: Canne
La canne blanche.






Menu principal :



Retour à la page d'Accueil du site.
Conversations avec mon ego.
Quand la famille s'en mêle.
Mes créations sonores.
Mes points de vue, mes idées, mes raisonnements, mon imagination Ethnocentriste et interprétative.
Mes coups de gueule.
Devinettes.
Liens vers d'autres sites.
Liste d'auteurs et d'ouvrages que j'ai lu et apprécié.
Questions adressées aux Ummites (oummites) de Ummo. (il n'y a pas de fumée sans feu.)


Copyright Canne 2008 2033.